Rêve imaginaire, 2013

" Dès leur plus jeune âge, les enfants issus du monde arabo-musulman sont très vite confrontés au problème palestinien. Le sujet est omniprésent. Lors des repas de famille mais aussi à la télévision, dans les journaux. Couvrir d'un keffieh tous les membres d'une ascendance, c'était exprimer mes étouffements familial et politique. Comme dans un rite initiatique, le foulard se passe de main en main. Ici, le grand le donne au petit, et ainsi de suite. Un jeu qui mène parfois à la mort ou à l'étourdissement : le jeu du foulard appelé aussi rêve bleu, ou rêve imaginaire. "

 © 2019 Sabyl Ghoussoub