«Pays merveilleux», 2017

«En découvrant dans les puces de Saint-Ouen à Paris des versos de cartes postales envoyées d'Israël, j'ai été très surpris de lire les mots «pays merveilleux» ou «merveilleux voyage». Ces qualificatifs m'ont rappelé les histoires que j'entendais autour de la Palestine d'avant 48. Un monde merveilleux où tout le monde vivait ensemble. En présentant le recto des cartes postales de la Palestine d'avant 48 et le verso des cartes israéliennes, j'ai eu l'impression de mettre dos à dos, ou face à face deux aveuglements similaires. Un pays merveilleux.»

 © 2019 Sabyl Ghoussoub